CasinoStop10 | Les meilleures stratégies | Les 7 meilleures stratégies au baccara

Les 7 meilleures stratégies au baccara

Pour beaucoup de jeux de casino (et notamment les jeux de table comme le blackjack ou le poker), la clé de la réussite est de choisir la bonne stratégie, que ce soit pour miser ou pour jouer. Car si la stratégie ne remplace pas la chance, elle peut cependant vous permettre de limiter vos pertes voire vous faire parvenir à retourner l’avantage en votre faveur… ce qui signifie qu’à plus ou moins long terme, vous pourriez empocher plus d’argent que vous n’en déboursez.

Pour en revenir au baccara, le sujet de notre attention, pas de miracle : ce jeu de pur hasard ne peut garantir au joueur un quelconque avantage en sa faveur, quelle que soit la méthode “réputée gagnante”… Seules ses compétences (maîtrise des règles, connaissance des cotes et des probabilités de jeu) influenceront donc les résultats ! C’est pourquoi nous allons approfondir les points stratégiques qui vous permettront d’influer sur votre cote (comme parier sur la bonne main ou sélectionner la bonne mise). Alors suivez le guide, et place aux bons conseils…

Stratégie n°1 : bien connaître le baccara, tu devras !

Pas de miracle : pour espérer gagner au baccara, il faut bien connaître le jeu (un conseil qui est d’ailleurs valable pour n’importe quel divertissement de casino terrestre ou virtuel). Il faut donc apprendre l’essentiel : la composition du matériel de jeu, le fonctionnement d’une table de baccara, les principes de base de ce jeu et ses règles, le déroulement d’une partie, les possibilités de pari et de gains…

Je vous conseille d’ailleurs de vous entraîner longuement en ligne sur des versions gratuites, afin d’intégrer toutes les subtilités du baccara, et de ne jouer sur des versions payantes qu’une fois les principes de base et les règles maîtrisés. Surtout pas de précipitation : si vous ne vous sentez pas prêt(e) ou avez du mal avec certaines règles, continuez à approfondir sur des démos plutôt que de risquer de perdre beaucoup d’argent…

Stratégie n°2 : une victoire modeste vaut mieux qu’une défaite cuisante

Certes, certaines cotes sont particulièrement alléchantes… mais ne vous laissez surtout pas séduire par les sirènes d’un éventuel pactole difficile à décrocher !

Quelques chiffres pour mieux vous faire comprendre ce constat :

  • 44,6% : c’est la probabilité pour que la main d’un joueur l’emporte
  • 9,5% : c’est la probabilité d’une égalité au baccara
  • 14,4% : c’est l’avantage de la maison sur une mise “tie”
  • 1,4% : c’est l’avantage de la maison sur une mise 1 : 1 (un avantage bas qui incite le casino à prélever 5% de commission sur les mises gagnantes de la banque)

Quelle conclusion peut-on tirer de ces quelques pourcentages ? Que les mises à 1 : 1 sont moins attirantes en termes de gains, mais qu’elles donnent des cotes bien plus favorables.
Alors oui, une égalité paie à 8 pour 1 (et parfois même 9, selon les règles de table), mais vous avez seulement une chance sur 10 d’en obtenir une… alors qu’en misant sur “banker”, vous avez un peu plus d’une chance sur deux de parier juste. Que peut-on en déduire ? Qu’il vaut mieux éviter de miser sur une égalité… au risque de voir fondre sa bankroll comme neige au soleil !

Stratégie n°3 : savoir s’arrêter après quelques victoires

C’est grisant de gagner au baccara et d’accumuler les gains… mais tôt ou tard, la chance finit par tourner. Mieux vaut donc partir la tête haute après quelques victoires et de modestes gains plutôt que de s’acharner à vouloir faire progressivement gonfler sa cagnotte et tout perdre (et ce, beaucoup plus rapidement que vous n’avez réussi à engranger de l’argent). Car n’oubliez jamais : les probabilités favorisent toujours la maison… c’est la raison pour laquelle nous vous conseillons de quitter le jeu après plusieurs paris gagnants. Vous pouvez également vous fixer une limite de victoires/gains, et vous y tenir !

Stratégie n°4 : toujours se renseigner sur la composition du sabot

Selon la table de jeu terrestre ou le titre en ligne, le nombre de jeux de cartes composant le sabot peut varier ! Ce nombre fluctue généralement entre 6 et 8… soit entre 312 et 416 cartes. 104 cartes qui peuvent justement faire toute la différence, la table la plus favorable au joueur étant évidemment celle dont le sabot comporte le plus petit nombre de jeux de cartes. Attention cependant : il peut arriver que pour rééquilibrer son avantage face à un sabot moins “fourni”, la maison impose des règles supplémentaires ou modifie ses paiements… ce dont il faut toujours absolument s’assurer avant de commencer à jouer.

Stratégie n° 5 : il n’y a pas de petits profits

Nous l’avons vu précédemment : pour préserver ses rentrées d’argent face à un avantage de la maison particulièrement faible, le casino prélève 5% de commission sur les mises gagnantes de la banque. Mais c’est un pourcentage qui peut, en fonction des établissements, fluctuer. Il est donc tout à fait possible de dénicher un % plus faible… ce que nous vous conseillons de faire.

Stratégie n°6 : maîtriser son budget

Une bonne gestion de l’argent est primordiale si vous voulez que votre session de jeu au baccara, en ligne ou terrestre, soit un véritable bonheur. Pour faire durer le plaisir et ne pas être obligé(e) de quitter la table bien plus tôt que prévu, nous vous conseillons de ne pas fixer le montant des mises au hasard, mais au contraire de les planifier, en fonction de votre temps de jeu, du nombre de paris que vous envisagez de faire (toutes les heures permet une bonne évaluation des besoins, en y intégrant des pauses obligatoires) mais aussi de la somme d’argent que vous êtes prêt(e) à perdre.

Se fixer une limite d’argent (ou une limite de pertes) à ne pas dépasser est important, et nous vous déconseillons de prévoir davantage : seul le montant que vous êtes disposé(e) à dépenser doit être misé pendant votre session de jeu. Idem pour le temps de jeu, qui doit être fixé au préalable.

Avec ces limites d’argent, de paris et de temps, ce plan de jeu peut paraître très (trop ?) codifié, mais il vous permettra de mieux contrôler votre budget et de ne pas miser sous le coup de l’émotion.

Enfin, petit conseil stratégique pour mieux gérer ses fonds au baccara : séparez l’argent de votre bankroll et l’argent de vos gains… et ne touchez qu’au premier pour miser (le second sera mis de côté). Une fois perdu, faites une pause ou décrochez carrément pour le reste de la journée, mais ne rejouez surtout pas tout de suite ce que vous avez gagné.

Stratégie n°7 : des systèmes de jeu, tu te méfieras !

Ah ! L’appel de la martingale ou de toute autre technique de jeu… Sachez qu’aucune de ces méthodes n’est gagnante à 100% ! Et c’est pire au baccara, puisque le sabot peut cumuler jusqu’à 8 jeux de cartes (ce qui laisse évidemment beaucoup de place à l’aléatoire et bien peu à la stratégie)… sans compter le mélange des cartes après chaque transaction et le système de comptage (les points ne dépassant jamais 9 puisque les dizaines sont ignorées). Bref, autant de paramètres rendant difficile toute prévision de jeu (contrairement au blackjack). Ajoutez à cela qu’à part choisir son pari (“banker”, “player” ou “tie”), le joueur n’a aucun contrôle sur les événements (il lui est donc impossible d’affecter le résultat de sa main en prenant certaines décisions comme au poker) et doit se contenter d’observer l’issue de la partie… et vous comprendrez pourquoi il est difficile de faire intervenir une quelconque méthode stratégique au baccara, un jeu de pure chance.

 

We use cookies on this website to improve the experience of our visitors. If you continue to use this site we'll assume that you are fine with it
Agree & Close